On a testé pour vous

Airborne Museum

Le musée consacré aux parachutages à Sainte-Mère-Église
Photo
Photo, © Airborne Museum

Dédié aux parachutages du 6 juin 1944, l’Airborne Museum nous emmène au cœur de la bataille grâce à un parcours de visite immersif, des objets historiques, des films poignants, des nouveautés… 

L’Airborne Museum est situé en plein cœur de Sainte-Mère-Église, juste en face de l'église où le célèbre parachutiste John Steele est resté accroché. C’est un site emblématique des lieux de mémoire consacrés au Débarquement de la Seconde Guerre mondiale. Le musée retrace l’histoire des parachutistes américains des 82e et 101e Airborne, de la préparation du Débarquement, en Angleterre, jusqu’aux combats qui ont mené à la liberté. Avec des avions de collection, des objets historiques, des films poignants, des scénographies immersives, le musée de Sainte-Mère-Église nous plonge dans cette page d'Histoire de la Normandie. C’est parti pour 2h de visite !

Le bâtiment C-47

L’Airborne Museum a été inauguré en 1964, à Sainte-Mère-Église. Au fil des années le musée s’est agrandi avec la construction de nouveaux bâtiments. Aujourd’hui, il est divisé en 3 espaces : le bâtiment Waco, le bâtiment C-47 et l’Opération Neptune.

Fin 2021, le bâtiment C-47 a ré-ouvert, après un an de travaux. Datant de 1983, il a été totalement revu et modernisé. On l’a visité, on vous raconte !

La découverte du monde des parachutistes

Entrer dans le bâtiment C-47, c’est plonger au cœur des parachutages du 6 juin 1944 en Normandie. Avec les nombreux parachutes déployés et mannequins en tenue suspendus, on s’y croirait ! Des films et des vitrines d’objets historiques nous permettent de comprendre la naissance des parachutistes américains et le rôle des pathfinders, ces éclaireurs chargés de baliser les zones de saut. On en apprend également plus sur les nombreuses opérations de désinformation menées par les Alliés afin de tromper l’armée allemande.

Photo
Photo, © Airborne Museum

Un briefing, comme si on y était

Ensuite on entre dans une salle bardée de bois où un soldat en hologramme se prépare pour son briefing. L’officier américain nous annonce les missions des 82e et 101e divisions aéroportées pour le Jour-J comme si nous faisions partie de l’équipe de parachutistes prêts à sauter. C’est assez époustouflant, on se prend soudain pour un soldat !

Photo
Photo, © Airborne Museum

Voir de plus près le célèbre avion C-47

Il suffit alors de monter sur la passerelle et nous voilà au plus près de l’Argonia. C’est impressionnant de pouvoir s’approcher ainsi d’un avion qui a participé aux opérations du débarquement en Normandie.

Sur la passerelle, on peut aussi voir et manipuler plusieurs objets : arme, casque, gamelle, … En les soupesant, on se rend alors compte à quel point l’équipement des parachutistes était lourd.

Le musée propose également de vivre, virtuellement, un saut ; on ne vous en dit pas plus, vous testerez par vous même…

Photo
Photo, © Airborne Museum

Le plan Overlord sur écran géant

Nous pénétrons ensuite dans une salle de cinéma pour visionner un film retraçant les événements qui ont conduit à l'élaboration du plan Overlord, la Bataille de Normandie. Diffusé en continu sur un écran incurvé, le film dure 8 minutes.

Photo
Photo, © Airborne Museum

Un hommage aux hommes de l’Opération Neptune

Des statues réalistes, avec leur équipement militaire, balisent le parcours de visite. On découvre alors qui sont ces hommes : des soldats ayant participé à l’opération Neptune, la phase d’assaut de la Bataille de Normandie. Des objets de collection, des jeeps authentiques, des interviews, des témoignages et des images d’archives nous en apprennent plus sur ces héros.

Photo
Photo, © Airborne Museum

L’histoire du C-47

La visite du bâtiment se clôture sur un film et des images animées nous racontant l’histoire de cet avion et des C-47 en général. Après ce film, on comprend mieux pourquoi l’Argonia a toutes les raisons d’être mis en valeur de la sorte.

Photo
Photo, © Alice Bertrand

Le musée s’associe, chaque année, aux commémorations de l’anniversaire du Débarquement, autour du 6 juin, et propose des animations.

Photo
Photo, © Xavier Lachenaud

Que voir dans les autres bâtiments de l’Airborne Museum ?

Dans le bâtiment Waco

l’unique exemplaire en France d’un planeur

Pendant 20 ans, il a été le seul édifice de l'Airborne Museum. Il abrite un planeur américain Waco ; ces avions sans moteur étaient indispensables pour l’acheminement des hommes et des matériels lors de la Seconde Guerre mondiale. 

On peut même embarquer à l’intérieur du planeur et, alors, imaginer les sensations éprouvées par les soldats en 1944 lors des parachutages au-dessus de la Manche.

Le bâtiment rassemble également de nombreux objets du quotidien : cirage, paquet de cigarettes, aliments, jeux de cartes, ainsi que des armes et du matériel médical. 

Photo
Photo, © Xavier Lachenaud

Dans le bâtiment Opération Neptune

plongeon au cœur de la bataille de Sainte-Mère-Église

Une muséographie hyperréaliste nous fait vivre les parachutages du 6 juin 1944 comme si nous y étions. Sons, lumières, effets spéciaux, tout est mis en scène pour se rendre compte de l’intensité des combats lors du débarquement dans la Manche. A découvrir aussi : un avion de reconnaissance américain, un piper cub.

Photo
Photo, © Alice Bertrand

Dans le Centre de Conférences Ronald Reagan

des expositions temporaires

Le musée de Sainte-Mère-Église utilise ce bâtiment pour organiser et accueillir des conférences, des séances de cinéma et des expositions temporaires.

Photo
Photo, © Xavier Lachenaud

La boutique

pour un petit souvenir

Passage obligé à la fin de la visite : la boutique du musée. On y découvre des livres, des vêtements, des peluches… Petits et grands trouveront leur bonheur. 

Repartez avec le fameux criquet, une reproduction de celui utilisé par la 101e Airborne pendant la nuit du 5 au 6 juin pour se reconnaître.

Photo
Photo, © Xavier Lachenaud

L’histopad : immersion au coeur du Débarquement

Pour agrémenter la visite de l’Airborne Museum, un histopad vous est remis à votre arrivée. Compris dans le prix de la visite, cette tablette tactile permet une immersion interactive dans l’histoire de Sainte-Mère-Église sous l’occupation et pendant l’été 44. À 8 endroits du musée, la tablette se géolocalise et vous donne les clefs pour mieux comprendre le succès du Débarquement sur Utah Beach : reconstitutions, vidéos, images archives, visualisation 3D… tout y est. 

L’histopad est aussi remis aux enfants à partir de 6 ans. L'aspect ludique leur plaira à coup sûr et permettra de découvrir le D-Day en famille.

L' Airborne Museum est ouvert tous les jours, sauf en décembre et janvier (hors vacances scolaires).

La visite dure environ 2h15.

Airborne Museum SAINTE-MERE-EGLISE
Musées

Cela peut vous intéresser