Fanny Calabuig, céramiste d’art à Avranches

Un univers de douceur made in Manche
Photo
© Xavier Lachenaud

Depuis 2017, dans un petit atelier en plein cœur du centre-ville d’Avranches, de jolies créations en céramique voient le jour : celles de Fanny Calabuig et son mari. Originaire de la Manche, Fanny a fait le choix de revenir s’y installer pour fonder une famille et créer son activité d’artisan d’art céramiste. La baie du Mont Saint-Michel était une évidence, un retour aux sources familiales et une inspiration pour ses créations. En témoignent les petits moutons ! Ces figurines entièrement réalisées à la main, à l’image des agneaux de pré-salés en baie du Mont, ont un succès fou. Rencontre avec ce duo d’artistes qui donnent vie à la terre avec passion dans la Manche.

Fanny Calabuig : des arts plastiques à la céramique

Depuis toujours intéressée par les arts plastiques, Fanny Calabuig a commencé très jeune à l’école d’arts plastiques d’Avranches. Elle réalise ensuite un baccalauréat Sciences et Techniques des Arts appliqués à Caen avant d’obtenir le diplôme de céramiste à l’école Olivier de Serres à Paris. Fanny trouve rapidement un travail en tant que potière dans une entreprise familiale, cette fois dans le sud de la France.

Photo
© Xavier Lachenaud

La Manche : un retour aux sources et une inspiration

Après avoir travaillé une dizaine d’années dans le sud, Fanny Calabuig décide de revenir s’installer dans la Manche avec son mari, originaire de Montpellier, pour se rapprocher de sa famille. Ensemble, ils achètent une jolie maison en plein centre-ville d’Avranches qui deviendra leur maison-atelier. C’est au dernier étage que les créations prennent forme ! Depuis septembre 2022, le mari de Fanny a rejoint l’aventure artistique. Ensemble, le couple Calabuig fait grandir l’entreprise familiale. 

Ce retour dans la Manche, c’est aussi pour Fanny une nouvelle source d’inspiration. Amoureuse de la nature, elle trouve dans sa région natale des couleurs, des textures, des contrastes et un environnement qui développent sa créativité. La manchoise qui a grandi en baie du Mont Saint-Michel a d’ailleurs fait de ses souvenirs une collection phare : les petits moutons. Particulièrement appréciées des locaux, ces petites figurines représentant les moutons de pré-salés rendent hommage à la Manche !

Photo
© Xavier Lachenaud

Son univers artistique

Représentation féminine, nature, douceur

Les représentations féminine, animale et végétale sont au cœur des créations de Fanny Calabuig. Dans son atelier, on découvre des décorations et différents plats où sont peints des visages féminins ou modelées des petites figurines de femmes. Poissons, moutons et oiseaux font aussi partie des inspirations favorites de la céramiste. En variant les formes, en peignant de nouvelles couleurs, ou en manipulant différemment la céramique, Fanny trouve d'infinies possibilités dans ces sujets. Son style qu’elle qualifie de doux et naïf repose sur des traits spontanés, les couleurs naturelles de la terre et les tonalités pastel.

Photo
© Xavier Lachenaud

L’art de la céramique

Un savoureux mélange de technique et de liberté 

Une matière qui offre de nombreuses possibilités

Si la jeune créatrice a choisi la céramique, c’est aussi pour y associer le plaisir de peindre. Passionnée de peinture, elle utilise la céramique comme support et prétexte pour exprimer d’autres formes d’art avec ses pinceaux. Le modelage est aussi une étape qui plaît particulièrement à l’artiste parce qu’elle lui permet d’exprimer sa créativité. En modelant la terre, elle peut passer d’un sujet à l’autre, écouter ses envies et se laisser guider par les formes qui s’imposent naturellement au contact de la terre.

Photo
© Xavier Lachenaud

“Ce qui me plaît dans la céramique, c’est la liberté totale qu’on peut avoir. Il y a autant de façons de faire de la céramique qu’il y a de céramistes. Il y a beaucoup de possibilités et j’ai l’impression de n’en n’avoir fait qu’une partie. Il n’y a pas une journée qui ressemble à l’autre dans la création.”

Des étapes précises et rigoureuses

La céramique nécessite de nombreuses étapes de travail, différentes selon les objets souhaités : 

  • La préparation du matériau brut : pour les pièces utilitaires, il faut préparer la terre liquide. Les pièces décoratives, elles, demandent une autre technique : la préparation du pain de terre brute
  • Le coulage : les pièces utilitaires sont réalisées à partir de moules dans lesquels la céramique est coulée
  • Le lissage : une fois démoulée, les pièces en céramique sont lissées pour pouvoir être décorées
  • Le modelage pour certains objets notamment les petits moutons. Cette étape ne se réalise pas en une seule journée, puisque chaque morceau de la figurine implique un travail à part entière
  • La cuisson : les pièces en céramique doivent être cuites, ce qui implique des étapes de refroidissement et d’attente
  • Le façonnage à l’aide d’outils 

Pour les pièces utilitaires, d’autres étapes s’ajoutent puisqu’elles sont lissées et décorées crues. Elles passent au four plusieurs fois puisqu’elles vont être émaillées. C’est cette étape qui permet de rendre l’objet utilitaire et qui lui apporte plus de brillance.

L’art de la céramique implique aussi beaucoup de patience. Après le coulage, il faut attendre le lendemain que les pièces soient démoulées. Celles-ci doivent ensuite sécher avant d’être décorées. C’est aussi ce qui plaît à Fanny et son mari : varier les pièces, gérer les étapes entre chacune d’entre elles, et cette attente qui fait partie du travail. Pour réaliser une pièce commandée, il faut compter environ 10 jours de travail entre la première et la dernière étape.

Photo
© Xavier Lachenaud

Zoom sur les petits moutons

Les petits moutons sont entièrement réalisés à la main par Fanny et son mari. Chaque mouton est unique et c’est un vrai travail d’équipe ! D’abord, il y a le façonnage des corps avec la matière brute. Puis, à l’aide d’un outil inventé par le couple d’artisans, les bouclettes du pelage sont dessinées. Les corps des moutons sont peints à l’aide d’une petite éponge par le mari de Fanny. Elle prend ensuite le relais sur la réalisation des têtes ajoutées sur chaque corps. Avant que les moutons ne sèchent, il faut prévoir les espaces qui accueilleront les pattes des animaux. Une fois ces premières étapes réalisées, les moutons vont cuire dans un four qui monte jusqu’à 1000°C. Le lendemain, quand les corps ont refroidi, ce sont les pattes qui sont ajoutées et peintes à la main.

La céramique et le médico-social : une évidence

Si Fanny Calabuig est passionnée de céramique, elle donne également un sens plus grand à son art et le partage. Durant ses premières années en tant que potière dans le Gard, Fanny obtient un poste de monitrice d’atelier dans une association pour adultes et jeunes handicapés de l'Hérault. Pendant 10 ans, elle travaille dans le secteur en accompagnant une équipe de travailleurs adultes en situation de handicap en tant que céramiste. Elle obtient d’ailleurs le diplôme d'Éducatrice Technique Spécialisée. 

Aujourd’hui, Fanny continue d’animer des ateliers dans des Maisons d’Accueil Spécialisées et pour les groupes scolaires. Au cours de ces projets pédagogiques, la céramique devient un vrai moyen d’expression et d’éducation à travers la création de figurines et de petits objets de décoration. Des moments de transmission qui lui sont très chers.

Où trouver les créations Calabuig ?

Les jeunes créateurs vendent leurs céramiques dans plusieurs boutiques manchoises mais aussi dans le sud de la France, à Paris et à l'étranger. Vous pouvez retrouver tous les points de vente sur le site de Fanny Calabuig.

Les petits moutons sont également disponibles à la M'Fabrik, la boutique 100% Manche à Saint-Lô et sur sa boutique en ligne.

Les boutiques

Photo
© Xavier Lachenaud

Cela peut vous intéresser