on a testé pour vous

Le "plus beau kilomètre de France" par le GR223

Bouillon > Genêts

On vous raconte !

Photo
© Xavier Lachenaud

Cette étape du GR®223, aussi appelé le sentier des Douaniers, compte 19km environ. Au départ de Bouillon, lieu-dit de la commune de Jullouville, le sentier littoral vous emmène jusqu’à Genêts. Découvrez en chemin les pépites de ce parcours qui passe par le plus beau kilomètre de France. Chaussez vos baskets, c’est parti pour une journée de randonnée ! 

5h30 durée
19 km distance
390 m Dénivelé positif

Au départ de Bouillon, le GR®223 suit un petit chemin en bitume. On arrive très vite sur un joli point de vue sur Jullouville. Pas de chance pour nous, la brume de mer a eu raison de la vue ! Par temps clair, il est possible d’apercevoir le phare de Chausey et de deviner la silhouette de l’archipel. Sur votre gauche, se dessine la côte bretonne. À droite, Granville et ses alentours se découvrent. 

De jolis panoramas sur la baie du Mont Saint-Michel 

Nous continuons notre chemin. Le balisage nous indique qu’il nous reste 6km à parcourir pour arriver dans la vallée du Lude. Il faut descendre quelques marches et qui dit descente, dit remontée ! En effet, une bonne montée nous met en jambes mais perchées là-haut, on découvre un joli panorama sur la plage de Carolles et ses petites cabines. La vue en vaut la chandelle ! Le sentier est devenu plus escarpé, nous arrivons sur le site naturel protégé des falaises de Carolles et de Champeaux. Celles-ci composent l’unique site à falaises du sud de la côte ouest du département. Ce site présente une grande diversité écologique et un point de vue unique sur la baie du Mont Saint-Michel. Ces falaises atteignent en moyenne 60 à 80 mètres de hauteur et sont couvertes d’une végétation singulière : bruyères, ajoncs, genêts et prunelliers.

  • Photo
    © Xavier Lachenaud
  • Photo
    © Xavier Lachenaud
  • Photo
    © Xavier Lachenaud
  • Photo
    © Xavier Lachenaud

Pour faire cette étape du sentier des Douaniers, il est nécessaire d’avoir à minima de bonnes baskets, le mieux étant les chaussures de randonnée. Certains passages sont assez abrupts, attention aux glissades. Vous pouvez également opter pour des bâtons de marche pour plus de sécurité. Il est possible de pique-niquer sur le sentier littoral mais il est primordial de repartir avec ses déchets. Il n’y a pas de poubelles à disposition.

Passages par la vallée du Lude et la cabane Vauban

À flanc de falaises, le sentier est rocheux et beaucoup plus abrupt. Nous continuons de suivre le chemin et nous apercevons une petite crique sauvage, il s’agit du port du Lude. Cet endroit est en fait une plage de galets qui servait autrefois de port clandestin pour les contrebandiers. Si vous avez votre maillot de bain, ne résistez pas à une petite halte baignade

Une nouvelle montée nous attend. De là-haut, nous apprécions les paysages sauvages qui s’offrent à nous. Les nuances de bleu de la mer, le bruit des vagues qui s’écrasent sur les rochers en contrebas et la flore particulière des falaises nous dépaysent totalement. On se régale de la vue sur le Mont Saint-Michel aussi appelé “la Merveille de l’Occident”, qui nous accompagne déjà depuis un moment. Cette randonnée nous offre l’une des plus belles vues au monde ! Nous nous orientons maintenant vers la cabane Vauban, qui a été construite d’un seul tenant, à base de granite et de schiste bleu. Là aussi, la vue est imprenable sur la baie du Mont Saint-Michel.

Photo
© Xavier Lachenaud

Une pause s'impose !

Il nous faudra marcher encore un peu avant de parvenir à notre endroit du déjeuner : la grange de Tom. Pour arriver jusqu’ici, nous avons effectué 7km. Cette adresse est idéalement située sur le sentier littoral. Pensez tout de même à réserver en amont. Nous optons pour le plat estival par excellence : moules marinières et frites maison, un régal ! 

Après un bon repas, il est temps de reprendre la route. Nous avons encore quelques kilomètres à faire pour terminer cette belle étape du GR®223. Le chemin reprend sur les chapeaux de roue puisqu’il faut prendre une corde tellement la route est escarpée.

Un changement de décor

Passée cette portion, nous commençons à apercevoir le changement de paysages. Arrivées à Saint-Jean-le-Thomas, nous faisons une halte aux petites cabines colorées qui donnent vue sur le Mont Saint-Michel. Grâce à l’application Cirkwi, nous reprenons ensuite le tracé du GR. Celui-ci nous fait passer par la route empruntée par les véhicules, soyez prudents. Nous bifurquons ensuite dans un champ où il faut escalader un petit escalier pour y accéder. 

Des côtes escarpées des falaise de Champeaux, nous passons à un tout autre décor : dunes de sable à perte de vue, plages immenses et plantes sauvages “chatons des plages”… Le seul point commun reste la vue sur la Merveille.

  • Photo
    © Xavier Lachenaud
  • Photo
    © Xavier Lachenaud
  • Photo
    © Xavier Lachenaud
  • Photo
    © Xavier Lachenaud

Nous marchons à présent dans le sable et ce, jusqu’à la fin de l’étape. Nous décidons de marcher sur la plage, sur le sable dur pour que l'effort soit plus facile. Attention, le balisage est plus rare sur la portion Saint-Jean-le-Thomas / Genêts, n’hésitez pas à télécharger l’application Cirkwi avec le tracé GPX pour être sûr du chemin à emprunter. 

Ici, nous sommes envahies par un sentiment de liberté

Avant d’arriver à Genêts, nous passons par le bec d’Andaine, qui est l’un des points de rendez-vous pour le départ des traversées de la baie du Mont Saint-Michel.
Plus que quelques mètres à faire et nous viendrons à bout de cette étape ! Nous arrivons à Genêts où le Mont se fait de plus en plus proche. Notre aventure s’arrête ici et nous sommes contentes de cette journée vivifiante. Des paysages changeants aux montées et descentes escarpées, nous garderons de jolis souvenirs en tête !

Photo
© Xavier Lachenaud
Notre coup de coeur de cette randonnée

Traverser la vallée du Lude et ses paysages sauvages entre terre et mer, et avoir vue sur le baie du Mont Saint-Michel !

Infos pratiques

Cela peut vous intéresser