Nicolas Marquis, créateur des bijoux en étain Anica

Un savoir-faire familial en fonderie et orfèvrerie
Photo
© Xavier Lachenaud

Dans son atelier de Percy, Nicolas Marquis conçoit des bijoux en étain recouverts d’or et d’argent massifs. Devant la grande baie vitrée donnant sur la campagne, le jeune artisan poursuit l'œuvre de ses parents. Alain et Catherine Marquis ont fondé Anica, la marque de bijoux familiale, en 1991. Aujourd’hui, il est à la tête de la bijouterie familiale dont il renouvelle les collections chaque année. Inspiré par la nature qui l’entoure, le créateur manchois fait du territoire sa première source d’inspiration. Rencontre !

Les bijoux Anica :
une histoire de famille

Depuis 2020, Nicolas Marquis a repris l’entreprise familiale de bijoux fantaisie : Anica. Baigné depuis toujours dans le milieu de la fonderie et de l’orfèvrerie aux côtés de ses parents, Nicolas a appris le métier à leurs côtés. Un apprentissage étape par étape et une formation continue pour un résultat précieux : des bijoux uniques issus d’un savoir-faire générationnel. Entre l’atelier de Percy et la boutique de Villedieu-les-Poêles, le jeune artisan souhaite faire vivre l’héritage familial. Cet atelier, c’était l’écurie de son grand-père, où il s’occupait des chevaux. Travailler ici était une évidence.

Photo
© Xavier Lachenaud

La Manche :
entre transmission et inspiration

Partager le savoir-faire manchois

Pour Nicolas Marquis, travailler dans la Manche est une évidence, et plus particulièrement à Villedieu-les-Poêles. Si son atelier principal se situe à Percy, berceau familial, un autre atelier-boutique prend place dans l’incontournable cité du cuivre. Une ville de choix pour développer ses créations en étain. Reconnue pour son artisanat du cuivre et de la dinanderie, Villedieu accueille de nombreux créateurs à l’année mais aussi différents événements valorisant ce savoir-faire. Son métier, il aime aussi le transmettre et le promouvoir dans des lieux d’exposition insolites de la Manche : abbaye de Hambye, haras de Saint-Lô, cathédrale de Coutances…

Photo
© Xavier Lachenaud

Un environnement source de créativité

Pour Nicolas, la Manche est aussi une terre d’inspiration. Chaque année, il réalise de nouvelles collections pour l’été et l’hiver avec 5 à 10 bijoux. Pour trouver de nouvelles idées, il se promène dans la nature en quête de motifs, de volumes, de couleurs et d’éléments qui attirent son attention. Se laisser porter par les petits bonheurs rencontrés par hasard, l’instinct, la spontanéité, l’émerveillement, c'est aussi ça, le territoire de la Manche. Bord de mer ou campagne, les paysages qui l’entourent amènent toujours de nouveaux sujets, de nouveaux designs : feuilles, insectes, poissons...

”Mon travail, c’est comme un bon livre : on commence par le début, on a envie de terminer, on s’émerveille au fur et à mesure qu’on avance”

La fonderie-orfèvrerie :
un travail minutieux et passionnant

Dans son atelier, Nicolas Marquis travaille tous les originaux de ses bijoux à la main, une technique qui nécessite de nombreuses étapes : sculpture, ciselure et découpage du métal puis travail de martelage et d'emboutissage. Ensuite, les éléments plus bruts ou légers peuvent être ajoutés selon les designs. 

Une fois les prototypes terminés, l’artisan fabrique un moule en réalisant une empreinte de son travail dans du silicone. A l’aide d’une centrifugeuse, il va ensuite couler du métal en fusion, à environ 400°C dans les moules pour reproduire les exemplaires d’origine. Ce sont entre 10 et 15 exemplaires qui sont réalisés pour chaque prototype.

Vient ensuite l’étape de polissage où Nicolas reprend chaque pièce une à une pour retirer les petits défauts avant le montage. C’est ici que les pièces prennent vie entre elles pour devenir de vrais bijoux. Ces derniers sont ensuite plaqués en or et argent. Une fois l’or et l’argent déposés par-dessus l’étain, l’artisan créateur ajoute divers éléments de décoration comme les pierres naturelles.

  • Photo
    © Xavier Lachenaud
  • Photo
    © Xavier Lachenaud
  • Photo
    © Xavier Lachenaud
  • Photo
    © Xavier Lachenaud
  • Photo
    © Xavier Lachenaud

L’amour du travail manuel

Nicolas Marquis trouve dans son travail le plaisir de créer des objets soi-même qui soient tous uniques. Réaliser des bijoux originaux demande beaucoup de concentration et nécessite de savoir se vider la tête pour être précis dans les gestes techniques. Le travail de fonderie et d’orfèvrerie est aussi technique qu’artistique. Savoir-faire, design, conception, recherche d’idées et de tendance : Nicolas aime cette polyvalence et ces possibilités infinies que lui apporte son métier.

Où trouver les créations Anica ?

Vous pouvez retrouver les bijoux Anica à l'atelier-boutique de Nicolas, au 3 rue Carnot à Villedieu-les-Poêles. La boutique est ouverte d'octobre à juin les mardi, mercredi et samedi, de 10h à 18h. De juillet à septembre, l'atelier-boutique est ouvert tous les jours, de 10h à 18h. 

Il est également possible de visiter l'atelier des bijoux Anica à Percy sur rendez-vous

Quelques-unes des collections sont aussi disponibles à la M'Fabrik, la boutique 100% Manche à Saint-Lô et sur sa boutique en ligne.

Anica bijoux