Rencontre avec

Léa Brassy, surfeuse et apnéiste internationale

Photo
Originaire de la Manche, c’est ici que sa passion pour la mer est née
Photo
© Captain Yvon

Il y a des endroits qui inspirent, qui ressourcent, qui font remonter des souvenirs, des sensations… des endroits qui font du bien ! Pour Léa Brassy, surfeuse, apnéiste et aventurière océane, cette petite madeleine de Proust, c’est la Manche. C’est ici qu’elle a connu ses premières vagues et que la mer est devenue son obsession. Nous sommes allés à sa rencontre, voici son portrait entre attachement fort pour ce territoire qui l’a vu grandir et conseils pour surfer dans la Manche.

Léa Brassy, une vie tournée vers la mer

Une enfance bercée par les vagues du Cotentin

Léa Brassy est originaire de Normandie. Son grand-père était palefrenier au haras de Saint-Lô et sa grand-mère tenait une épicerie. C’est à 11 ans avec son frère qu’elle a commencé à pratiquer le surf sur les plages du nord Cotentin. À cette époque, il n’y avait qu’une poignée de surfeurs du côté de Siouville, une petite communauté et tout le monde se connaissait. C’est ici que tout a commencé pour elle, sa passion pour la mer et les océans, sa soif de découverte et son amour pour les grands espaces sauvages.

Photo
© Captain Yvon

La mer, le surf et la découverte du monde pour passions

Après l’obtention de son bac et de son diplôme d’infirmière, Léa a partagé sa vie pendant 8 ans entre son métier et les voyages durant lesquels elle a pu découvrir et vivre la culture surf partout dans le monde. Loin des compétitions, elle a choisi de pratiquer le free surf, juste pour le plaisir de faire corps avec la nature et l’océan. Cet esprit d’aventure la mène dans des contrées sauvages, parfois dans des conditions extrêmes.

Photo
© Captain Yvon

Une vie simple et en connexion avec la nature 

Depuis 2020, elle vit dans les Landes. En quête de simplicité et d’authenticité, Léa a adopté un style de vie proche de la nature en accord avec ses convictions écologiques. Elle pratique notamment l’apiculture et cultive un jardin potager. Son intention : mieux comprendre le monde du vivant et initier une démarche d’autonomie alimentaire.

Photo
© Captain Yvon
Léa Brassy, surfeuse & apnéiste - IMMERSION | ep.00 Lire la transcription de la vidéo

“Dans la Manche, je redécouvre avec émotion le terrain de jeu de mon enfance, le territoire brut et authentique qui a fait naître en moi une immense soif d’aventures il y a plus de 20 ans”

Léa Brassy Surfeuse et apnéiste

Léa, de retour dans la Manche 20 ans après !

Curieuse de renouer avec les sensations de son enfance, Léa a fait le choix de revenir plus régulièrement dans la Manche ces dernières années. Réalisation du film IMMERSION, rencontres avec des habitants et pratique du surf sur les spots de son enfance, pas de doute la Manche est bien ancrée dans le cœur de Léa !

IMMERSION, un film 100% Manche avec Léa Brassy

IMMERSION est un film documentaire réalisé entre 2020 et 2021 dans lequel Léa redécouvre les grands espaces sauvages de son enfance : les plages de la Manche. Pendant 52 minutes, elle part à la rencontre d’habitants qui vivent la mer au quotidien, par leur travail, leur passion, leur art ou tout simplement par leur style de vie. Ce film met ainsi en avant 6 portraits de manchoises et manchois plus authentiques et inspirants les uns que les autres.

Découvrez IMMERSION

Photo
© Captain Yvon

Une planche de surf fabriquée dans la Manche 

“La planche parfaite pour la vague parfaite”
Les Pieux

En revenant dans la Manche, Léa a fait la rencontre de Bazile Pinel, alias “Zeuglodon”. Passionnée comme elle de surf, c’est dans la commune des Pieux qu’il a installé son atelier de fabrication de planches de surf. C’est tout naturellement qu’il a fabriqué une planche pour Léa, 100% sur-mesure et adaptée à sa pratique sur les vagues manchoises. Il lui faut environ une semaine pour fabriquer une planche. À l'occasion, passez le rencontrer et découvrez son savoir-faire dans son atelier.

Découvrez le portrait de Bazile

Photo
© Captain Yvon

Les spots coup de coeur de Léa pour surfer dans la Manche

L’Anse du Brick

Quand le vent dévisage la mer sur la côte ouest, les vagues s’enroulent dans cette petite baie et deviennent toutes lisses. Tous les surfeurs du coin s’y retrouvent. Elle est très fréquentée mais l’énergie de cette belle communauté y est particulièrement agréable. 

 

Photo
© David Daguier - CD50
La plage de Siouville

La plage est immense et son relief doux en fait un terrain idéal pour débuter. Il n’y a qu’à choisir son pic rien qu’à soi, un luxe et un gage de sécurité pour l’apprenant. C’est là que j’ai passé de longues heures petite à apprendre à lire la mer et les vagues.

Photo
© Estelle Hertault
La plage de Surtainville

Les vagues peuvent y être jolies, mais c’est l’environnement qui fait chavirer mon cœur ! La dune s’enroule à l’infini, offrant une sensation de liberté sans pareil. Cet endroit me ressource comme nulle part ailleurs.

Photo
© Loris Delande

Cela peut vous intéresser